Instructions pour le Stuc Vénitien

Comment obtenir un résultat élégant avec le Stuc Veneziano

Stuc Vénitien : Instructions étape par étape

1) Une base de plâtre en plâtre de chaux, plâtre de ciment ou plâtre de gypse-ciment permet de commencer immédiatement l’amorçage. Toutefois, en l’absence de substrats minéraux, comme de la peinture de dispersion, des plaques de plâtre, du verre, du carrelage, du MDF, du béton armé, etc., il vous faut préparer la surface avec un apprêt adhésif. L’ apprêt d’adhérence à la poudre de marbre doit sécher pendant au moins 12 heures, pour un apprêt d’adhérence à la caséine végétale il est aussi possible de travailler mouillé sur mouillé.

2) On applique ensuite le mastic de base (sans pigments de couleur). Le matériau doit être très bien mélangé au préalable. Si nécessaire, vous pouvez ajouter jusqu’à 1,5 % d’eau pendant le mélange. Appliquez-en autant que nécessaire pour recouvrir complètement l’apprêt pour plâtre. Il est préférable d’utiliser une truelle de lissage avec une lame rigide. La première couche nécessite environ 1 000-1 300 grammes/m² de plâtre créatif ou d’environ 700 grammes/m² de stuc vénitien, pour un support avec apprêt. La couche de fond, également appelée plâtre caché, avec un plâtre créatif pardonne les petites inégalités. Si la première couche est enduite de Stuc Veneziano, procédez à un lissage méticuleux de la surface. Le plâtre créatif comme couche de base présente l’avantage de permettre une application efficace du revêtement par capilarité, car la taille maximale du grain est de 500 µm pour le plâtre créatif et de 32 µm seulement pour le Stuc Veneziano. Cela signifie une plus grande absorbtion de l’humidité ambiante dans les locaux. Temps de séchage pour la première couche : 8 à 12 heures selon la température et l’humidité.

3) Vous pouvez ensuite teindre le mastic ; laissez reposer pendant 2 à 3 heures. Cette coloration peut également être faite la veille. Pour plus de détails sur la coloration, voir ci-dessous pour les couleurs sèches et les pâtes colorées. À ce stade, utilisez la truelle vénitienne de lissage. Afin d’avoir suffisamment de temps pour appliquer le mastic, toute la surface est préhumidifiée à l’aide d’un vaporisateur et ce jusqu’à saturation du plâtre. La surface ne doit cependant plus être recouverte d’eau. Pour la deuxième couche, vous avez besoin d’environ 350 grammes/m² de stuc vénitien. Cette couche doit recouvrir la première afin d’obtenir une couleur uniforme. Travaillez à la sensation et n’appuyez pas trop fort. Le temps de séchage est d’environ 3-4 heures. Selon le temps disponible ou la taille du projet, il est aussi possible de poursuivre le lendemain.

4) Pour la troisième couche, il faut environ 150 grammes/m². Pré-humidifiez à nouveau la zone. Appliquez un peu de matériau sur la truelle puis déposez-le à plat sur la surface avec une pression modérée, de sorte que les cristaux de chaux soient bien pressés ensemble. Une brillance commence à apparaître ; dans les zones ternes, appliquez un peu plus de matière. Les marbrures commencent à leur tour à apparaître. Selon le résultat, vous pouvez appliquer une quatrième couche après un temps de séchage de 3 à 4 heures. Il peut arriver que certaines zones soient trop compactes et que le matériau forme un bombé par gravité. Utilisez du papier de verre pour grossir ces défauts, puis appliquez à nouveau du matériau et compactez. Mon conseil : pour la troisième couche, si vous mélangez le mastic avec 5% de savon vénitien, et si nécessaire avec un peu d’eau, il sera beaucoup plus lisse et ne formera pratiquement pas de bombé par gravité. Pour augmenter la brillance, après un temps de séchage de deux à trois heures (laissez également sécher les coins intérieurs), vous pouvez enduire la surface avec du savon vénitien et effectuer un lissage par pression. Le revêtement au savon peut également être fait le jour suivant. La manipulation des produits à base de chaux est purement pratique et tout le monde peut le faire. Le Stuc Veneziano est sensible aux acides comme le vinaigre et les acides de fruit ou certains cosmétiques dans la salle de bains. Les surfaces de ces zones doivent être protégées avec de la cire. Vous pouvez augmenter encore l’intensité de la couleur en appliquant de la cire ; en outre, la couche de cire fait office de déperlant. Ce revêtement à la cire peut être renouvelé chaque année. Cependant, la surface doit d’abord être nettoyée avec une solution de savon vénitien. Vous trouverez ci-dessous des détails sur le revêtement à la cire.

Couleurs sèches et pâtes colorées

Vous pouvez ajouter jusqu’à 10 % de pigments (en poids) au mastic. Ne dépassez pas ces proportions, car la chaux ne prendrait plus et vous observeriez un phénomène de farinage. Le fait de mélanger des peintures sèches, aussi appelées pigments, au mastic permet d’obtenir une belle masse colorée. Il arrive cependant très souvent que des taches pigmentaires apparaissent, c’est-à-dire que certains pigments restent derrière sous forme de trace lorsque vous étalez le mastic teinté. Ce n’est pas forcément un inconvénient : certains trouvent même l’effet esthétique. Mais si vous voulez éviter ces taches pigmentaires, préparez de la pâte au préalable. Voici comment faire : pour 1 000 g de pigments, utilisez environ 800 ml de liquide (160 ml d’agent mouillant et 640 ml d’eau). Versez les liquides dans un récipient et ajoutez les pigments, remuez bien à l’aide d’une spatule ou d’une cuillère ; écrasez les grumeaux sur le bord du récipient. Il est préférable de noter la recette du mélange afin de pouvoir reproduire le même ton de couleur. Laissez reposer pendant 3 heures et mélangez cette pâte au mastic. Les pigments ont la plus grande intensité de couleur et votre créativité s’en trouve alors débridée. N’utilisez que des pigments compatibles avec la chaux.

Conseil :

Si vous utilisez du vert d’oxyde de chrome, du bleu de cobalt, du blanc de titane ou des pigments durs similaires, utilisez une truelle de lissage en PVC vénitien pour le compactage.

Revêtement à la cire et savon vénitien

La cire punique transparente et le baume de cire d’abeille s’appliquent en couches très fines, à la truelle vénitienne. La couche de cire doit être très fine. Après un temps de séchage d’1 à 2 heures, effectuez un polissage avec un chiffon en microfibre. Pour les grandes surfaces, vous pouvez également utiliser une machine à polir. Deux ou trois revêtements rendent le mur presque imperméable, mais le revêtement reste ouvert à la diffusion. Le temps de séchage intermédiaire entre les couches doit être de 30 à 60 minutes pour la cire punique et jusqu’à 8 heures pour le baume de cire d’abeille. Pour une haute brillance, on utilise du savon vénitien comme décrit au point 4 ci-dessus. Le savon vénitien peut également servir en extérieur. Laissez reposer la dernière couche de stuc vénitien ou de Marmorino pendant 2 heures, puis appliquez du savon vénitien avec une truelle à lisser vénitienne et enlevez l’excédent. Le savon à la chaux est produit à partir de la chaux fraîche. Cette fine couche rend le revêtement hydrofuge et protège ainsi contre les pluies acides, qui autrement transformeraient la chaux en gypse et la détruiraient. Le polissage se fait à la truelle ou avec un chiffon en microfibre.

Informations sur les produits

Le Stuc Veneziano est un mastic blanc naturel utilisé pour la décoration murale. En raison de sa forte alcalinité, il est résistant aux moisissures et, grâce à la porosité de la chaux, il est très ouvert à la diffusion de la vapeur d’eau.

Déclaration complète : Chaux éteinte [Ca(OH)²], poudre de marbre [CaCO³], eau, cellulose et huile de lin.

Rendement : environ 1 200 g/m² pour 3 couches ; selon le support et l’application, la consommation peut être plus importante !

Poids spécifique : environ 1,31 kg/l

Valeur pH : 12,5

Conditions de stockage : à l’abri du gel et dans des conteneurs fermés, recouverts d’un film PVC et d’une protection contre l’eau, peut être conservé pendant de nombreuses années.

Conseils de sécurité : R36/38 : Irritant pour les yeux et la peau.